Retour sur la Balade « Patrimoine nautique » du dimanche 23 juin 2019

Passage par les ports de Guajan

Dès 10 heures, les véhicules et leurs équipages étaient accueillis au petit Port de La Molle, à Gujan-Mestras pour cette journée sur la thématique nautique.

Les 7 équipages du jour ont alors pris la direction du Port de Meyran en « butinant » par les ports du Canal, de Gujan et de Larros.

Au Port de Meyran, accueil au Chantier Naval Debord, par Grégory Debord, charpentier de marine, qui nous présente, l’histoire de son chantier et ses choix techniques et réussites commerciales : la restauration et la construction de bateau patrimoniaux. Mais une construction de bateau avec les techniques d’aujourd’hui, comme les coques résines « sous vide » …et pour les motorisations des solutions « hybride » ou « tout électrique » …

Ce chantier produit des pinasses de styles différents : type simplement pontée, ostréicole, de plaisance ou à voile et autres coques locales. Une production qui reste artisanale.

La visite du chantier, où domine toujours l’odeur du bois travaillé, nous a permis de découvrir une magnifique pinasse de plaisance, avec timonerie, en phase de finition.

Cet enthousiaste chef d’entreprise a passionné son auditoire, très attentif. Merci M. Debord. Nous reviendrons !


Après un sympathique déjeuner, en terrasse, au Bistro 50, à La Hume, nous rejoignons notre seconde étape du jour : le « Musée du Canot », une collection privée qui était ouverte à « Belles-Calandres »…

Le Musée du Canot Automobile, est en effet un lieu unique, sur le Bassin d’Arcachon, mettant en valeur le Patrimoine motonautique.

Christophe Lefèvre, président de l’association des « amis du petit musée du canot automobile », nous y accueille. Mais place à la visite, dans le Grand hall, surprise : plus d’une trentaine de canots anciens – Hors Bords ou Runabouts – se côtoient. Une parade de coques en acajou et autres bois précieux et de marques de prestige telles que : Riva, Chris-Craft, ou Rocca, s’offrent aux visiteurs privilégiés de BCP.

C’est le règne des canots de luxe aux somptueuses lignes, élaborées depuis les années 1910, jusqu’aux sixties. Nos copilotes sont ravies de cette découverte, et commentent sur leur bateau préféré ou la couleur des selleries vintage…

Mais autre surprise, on nous invite à franchir un autre passage et découvrir une nouvelle salle, exposant des coques légères et planantes de canots de course et de compétition.

A l’issue de cette visite nous quittons ce lieu exceptionnel où nous avons partagé une passion d’un autre patrimoine motorisé …

Encore merci à notre hôte, Christophe. Une « Balade » encore riche d’expériences. A bientôt !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.